Cannabinoïdes et Terpènes

Qu’est-ce que le cannabigérol (CBG) ?

Le cannabigérol, ou CBG, est un composé non psychoactif qui est naturellement présent dans la plante de cannabis.

Plusieurs études soulignent la difficulté de répertorier les composés présents dans la plante de cannabis en raison de leur variabilité génétique. Mais ce défi est progressivement relevé.

Laissez-moi vous donner un exemple. Me croiriez-vous si je vous disais que la théobromine et la théophylline sont les boissons les plus consommées au monde ?

Ce sont les deux composés indispensables que l’on trouve dans le thé !

Dans cet article, je vais donc essayer de vous présenter le CBG de manière simple et facile à comprendre. Je suis heureuse de pouvoir discuter des différents composés des plantes de cannabis car les études sur le cannabis sont de plus en plus exploitées dans une multitude de domaines différents, notamment dans la médecine populaire, les produits pharmaceutiques, la construction, la génétique, l’industrie textile, le bioplastique, et bien d’autres encore.

Offre de bienvenue

Pour les nouveaux clients, nous proposons un code de réduction de 12% sur la première commande.
* Valable sur tous les produits Nordic Oil

drops
Icons/UI/fast-delivery Livraison rapide
Icons/UI/plant Créé par la nature
Icons/UI/security Paiement sécurisé

Lorsque nous élargissons nos connaissances scientifiques, nous devons en même temps essayer de les appliquer dans notre vie quotidienne.

Génétique du CBG

Des rapports affirment que le CBG est le précurseur d’autres cannabinoïdes plus connus comme le CBD et le THC. Dans l’article, « qu’est-ce que le CBN ? » nous avons compris que c’est le sous-produit d’oxydation non enzymatique du THC qui est dérivé après un stockage prolongé à haute température.

À l’inverse, le CBG est un composé présent dans la plante de cannabis. En effet, il est accumulé dans certains types de Cannabis Sativa L. Mais qu’est-ce que le Cannabis Sativa L. ?

« Cannabis » est le nom de la plante. « Sativa » signifie « semé », ce qui indique la forme cultivée de la plante, et « L » fait référence à Carolus Linneaeus, le botaniste suédois qui a été le premier à classer scientifiquement cette herbe en 1745.

Une recherche de 2005 qui s’est concentrée sur l’étude du CBG rapporte que des plantes qui ont un fort pouvoir CBG ont été trouvées dans différentes sortes de fibres de chanvre. Cela s’explique par le fait que les recherches sur le cannabis qui se sont concentrées sur l’évaluation de ses propriétés médicinales les ont classées en plusieurs phénotypes.

Les classifications des phénotypes sont basées sur leur hauteur, leur couleur, la longueur de leurs feuilles et leur composition chimique.

Une étude de 2016 rapporte qu’en 1971, le cannabis a été caractérisé pour la première fois en deux phénotypes.

  • Type drogue
  • Type fibre

Premièrement, lorsque le rapport THC/CBD était supérieur à 1, il était classé comme drogue.

Deuxièmement, lorsque le ratio était inférieur à 1, il était entrait dans la catégorie fibre. Les études qui ont suivi ont ajouté que si son rapport THC/CBD était proche de 1, le cannabis correspondait à une catégorie intermédiaire.

En 1987 a été découverte une autre variation chimique qui avait un taux de THC et de CBD très faible mais avec un constituant prédominant, le CBG.

De même, une étude de 2018 a fait état de trois espèces :

  • Une de type fibre, appelée C. Sativa L.,
  • Une de type drogue, caractérisé par des niveaux élevés de THC, un composé psychoactif (Δ9-THC), appelé C. Indica Lam.,
  • Une aux propriétés intermédiaires, nommée C. Ruderalis Janisch.

De plus, cette étude ajoute que le type fibre (C.Sativa) est divisé en cinq chémotypes différents (en fonction de leur composition en cannabinoïdes).

Le tableau ci-dessous permet d’en faciliter la compréhension.

ChémotypeCaractéristiquesUtilisations
IPlantes de type drogue avec une prédominance de cannabinoïdes de type Δ9-THC– Thérapeuthiques
– Récréatives
IIPlantes ayant des caractéristiques intermédiaires entre les plantes de type drogue et les plantes de type fibre– Textiles
– Alimentation
III & IVPlantes de type fibre contenant des niveaux élevés de cannabinoïdes non psychoactifs mais très faibles de psychoactifs– Textiles
– Alimentaires
– Contient des acides cannabinoïdes : l’acide cannabidiolique (CBDA), l’acide cannabigérolique (CBGA), suivis de leurs formes décarboxylées : le cannabidiol (CBD) et le cannabigérol (CBG)
V Plantes de type fibre ne contenant presque pas de cannabinoïdes– Utilisation commerciale approuvée par les pays européens.
– La valeur commerciale du chanvre et une limite légale de 0,2% de THC sont généralement appliquées.

Par conséquent, les différents cannabinoïdes présents dans la plante de cannabis possèdent des caractéristiques distinctes. Bien que les mesures de ses cannabinoïdes les plus dominants, le THC et le CBD, jouent un rôle important, certains des autres facteurs qui contribuent à cette différence pourraient être résumés comme suit :

  • Les paramètres environnementaux et la fertilisation
  • Le sexe de la plante
  • Les interaction des gènes
  • Les croisements
  • Le stade de croissance et la période de récolte
  • Les conditions de stockage

Les utilisations du cannabigérol

Premièrement, les recherches sur le CBG et ses bienfaits potentiels pour la santé sont limitées et les études les plus courantes traitent principalement de la génétique du CBG et portent sur la période 2005-2016. Il est donc indispensable de mentionner que les études cliniques ou les recherches fondées sur des éléments concrets dans ce domaine sont assez en retard par rapport à l’avancée technologique. C’est dû à la complexité de la recherche pharmacologique.

Cependant, des études révèlent que :

  • Le CBG est un phytocannabinoïde sans effets psychotropes,
  • Il peut avoir des bienfaits et un potentiel thérapeutique via les récepteurs de notre système endocannabinoïde.

Par conséquent, le CBG a un potentiel encourageant en ce qui concerne ses propriétés anti-inflammatoires et neuroprotectrices. Le CBG pourrait être utilisé contre les maladies inflammatoires de l’intestin (au moins sur les animaux), le glaucome, les dysfonctionnements de la vessie, les infections bactériennes, les cellules cancéreuses lors de cancers et la stimulation de l’appétit. Mais la recherche doit encore montrer les effets du CBG et de ses dérivés (huile de CBG, cristaux…) dans l’organisme.

Pour conclure

Le CBG est un composé non psychoactif et est s’ajoute aux autres cannabinoïdes populaires comme le CBD et le THC
La sensibilisation au fait que le CBG est exempt de THC à 100% généralise son applicabilité
Les variétés commerciales de chanvre ont pour principaux cannabinoïdes le CBG et le CBGA
Il est utilisé sur le marché libre de l’huile de chanvre et de ses dérivés
Les cristaux de CBG peuvent être facilement infusés dans des boissons ou des aliments car ils n’altèrent pas le goût.
Des recherches et des études à grande échelle sont essentielles pour démontrer les avantages pharmacologiques potentiels des phytocannabinoïdes comme le CBG, le CBN, le CBC et le CBDV.

Laisser un commentaire