11 min read
CBD et maternité
5 (100%) 1 vote[s]

On dit toujours qu’on n’est jamais assez prudents en ce qui concerne la grossesse. C’est sans doute le principal moteur du débat sur l’utilisation du CBD pendant la grossesse. Même si la grossesse est l’une des plus belles expériences dans la vie d’une femme, elle est souvent accompagnée de symptômes inconfortables. Ces symptômes peuvent aussi bien être physiques que psychologiques, allant des nausées aux migraines, en passant par l’anxiété et même la dépression.

  • Offre de bienvenue
  • En ce moment, Nordic Oil accueille ses nouveaux clients avec une réduction spéciale de 12%.
  • Utilisez le code "12NORDIC" et obtenez 12% de réduction sur votre commande.

Les femmes enceintes peuvent-elles consommer du cannabis ?

Beaucoup confondent la marijuana et le chanvre. Les deux plantes appartiennent bien à la famille du cannabis, mais elles ne produisent pas les mêmes effets. La marijuana fabrique plus de THC (la substance qui produit des effets psychoactifs). Contrairement au cannabis, le chanvre est plus concentré en cannabinoïdes, qui sont utiles pour le fonctionnement du corps. Des études ont montré que le CBD présent dans le chanvre est capable de guérir de nombreuses maladies, dont la dépression.

Le chanvre contient moins de 0,3 % de THC. Cela fait qu’il est presque impossible d’avoir la sensation de planer en en consommant. C’est la raison pour laquelle la plante est légale dans la plupart des pays et est sans danger pour les personnes âgées, les enfants et même les animaux de compagnie. Les symptômes inconfortables de la grossesse peuvent être soulagés avec le CBD. Malheureusement, beaucoup ont encore des réserves quant aux bienfaits du CBD.

Stigmate social

La grossesse est une très belle expérience qui rend plus vulnérable aussi bien la mère que l’enfant. La plupart de ceux qui sont contre l’utilisation du CBD pendant la grossesse argumentent que cela est trop risqué. Ils avancent souvent que ses bienfaits n’ont pas encore été assez étudiés. D’un autre côté, les consommateurs de CBD démontrent que le CBD est une option sans danger pour soigner les douleurs, l’anxiété, et la dépression. En effet, la CBD est plus naturel et comprend moins de risques que la plupart des médicaments. Cela le rend idéal pour une femme enceinte.

Le Congrès Américain des Obstétriciens et des Gynécologues a explicitement recommandé l’interruption de la consommation de marijuana aux femmes durant leur grossesse et pendant l’allaitement. La raison principale de cette recommandation est sans doute le fait que des études récentes ont montré que la marijuana a des effets défavorables sur le système endocannabinoïde, le système responsable de la création des neurones et des liaisons nerveuses dans le cerveau du fétus. La directrice médicale du Centre de Soin Compréhensif pour la Famille au Système Médicale Montefiore, Dr. Talitha L. Burney, admet que, même si elle reconnaît les bienfaits du CBD sur la santé, même chez les femmes enceintes, la recommandation du CAIG est due au manque de régulation de la part de l’Etat. Vu qu’il n’existe aucun dosage standard, promouvoir la consommation de CBD serait donc selon elle un grand risque.

L’importance de changer ce stigmate négatif

La société a assurément besoin de changer la perception qu’elle a du cannabis. Vous le saviez peut-être déjà, le cannabis possède deux composants principaux, qui jouent tous deux un rôle très différent. Le THC (tétrahydrocannabinol) est le plus connu, car c’est celui qui provoque des effets psychoactifs. D’un autre côté, le CBD (Cannabidiol), offre un large éventail de bienfaits thérapeutiques et médicinaux, sans donner la sensation de planer. Il est important que les gens comprennent les effets négatifs du THC et arrêtent de faire passer tous les produits à base de cannabis pour dangereux. Sans cela, ces personnes passeront à côté des bienfaits que le CBD a à offrir.

Le CBD est sans danger pendant la grossesse

Dr. Stuart Titus, chef de recherche, mais aussi président de Medical Marijuana, Inc., explique que la propriété sans danger du CBD ne peut être déterminée qu’en se penchant plus sur le système endocannabinoïde et sur sa manière de réagir aux cannabinoïdes externes. Selon Dr. Stuart, la plupart des personnes, dont les femmes enceintes, manquent de cannabinoïdes, ce qui représente une grave carence qui peut aller jusqu’à provoquer des démences précoces, des fatigues chroniques, et même de la fibromyalgie. En partant de cette logique, il est clair qu’un régime riche en cannabinoïdes serait bénéfiques à la fois pour la femme enceinte et pour l’enfant.

Une étude a montré que la nature psychoactive du THC lui permet d’interférer avec le système endocannabinoïde, ce qui peut par conséquent endommager le cerveau du fétus en interrompant la formation des liaisons nerveuses.

Cependant, le CBD fonctionne d’une manière complètement différente de celle du THC. Le CBD et le THC interagissent avec les récepteurs CB1 et CB2. Ces récepteurs sont soit activés par les cannabinoïdes naturels du corps, soit par des cannabinoïdes externes tels que le THC et le CBD. Le THC active ces récepteurs en se liant à eux, alors que le CBD stimule les cannabinoïdes naturels du corps, qui eux-mêmes activent les récepteurs. Le CBD ne produit pas d’effet psychoactif car il ne se lie pas à ces récepteurs, contrairement au THC.

Quels sont les bienfaits du CBD pour les femmes enceintes ?

Une étude menée en 2010 a montré que le CBD est capable de rendre les contractions moins fortes. L’étude se réfère aussi à une recherche montrant que le THC et les cannabinoïdes naturels tels que l’anandamide ont des effets similaires sur les contractions.

Le CBD a plus ou moins les mêmes effets que les médicaments antagonistes à l’ocytocine tels que l’Atosiban, qu’on utilise pour réduire / stopper les contractions des femmes enceintes.

Des études cliniques ont prouvé que le CBD peut réduire considérablement les nausées et les vomissements, qui sont des symptômes communs pendant la grossesse.

Le CBD est aussi connu pour ses propriétés anxiolytiques et analgésiques, qui permettent à la femme enceinte de combattre l’anxiété et la douleur pendant la grossesse.

De plus, le CBD est connu pour ses capacités à contrer certains effets nocifs du THC. Les femmes enceintes ayant consommé du THC peuvent alors utiliser du CBD pour limiter les effets nocifs du THC.

Le rôle du système endocannabinoïde pendant la grossesse

Pour faire simple, le système endocannabinoïde est responsable de la création des neurones et des liaisons nerveuses dans le cerveau du fétus. Malgré le rôle important que joue le système endocannabinoïde depuis les premiers stades embryonnaires jusqu’après la naissance, la recherche n’a toujours pas identifié un seul effet négatif du CBD sur les bébés. Des dizaines d’années de recherche n’ont révélé aucun lien entre le cannabis consommé pendant la grossesse et les naissances prématurées, les fausses couches, ou les anomalies physiques sérieuses.

Comment utiliser le CBD pendant la grossesse ?

Fumer ou utiliser des plantes vaporisées ne sont pas les meilleures façons d’ingérer du CBD, car il peut toujours rester des traces de THC ou d’autres substances dangereuses qui pourraient affecter le fétus.

La meilleure manière, et la plus sûre, de consommer du CBD est d’utiliser de l’huile de CBD 100 %, qui est vendue avec une pipette ou sous forme de pâte, de capsules ou de crème. Les femmes enceintes souffrant de douleurs corporelles et musculaires peuvent tout simplement appliquer ces crèmes ou huiles sur les zones sensibles pour les soulager. Vous pouvez consulter notre article expliquant comment utiliser l’huile de CBD et notre guide de dosages.

Que dit la recherche à propos du CBD et de la grossesse ?

Les études sur l’utilisation du CBD pendant la grossesse sont très peu nombreuses. Certaines sont cependant prometteuses. Une étude a par exemple montré que le CBD peut être bénéfique et réduire, et voire stopper, les contractions des femmes enceintes.

En 2016, le Dr. Shayna Conna a conduit plusieurs études visant à déterminer si l’exposition au cannabis peut causer des complications de développement postnatal chez les bébés. De manière assez surprenante, le Dr. Shayna et son équipe ont découvert que le cannabis, quand il est utilisé tout seul, ne provoque pas de problème de développement ou de complication pendant la naissance.

De plus, dans les années 1980, deux études parallèles conduites par le Dr. Melanie Dreher ont montré qu’il n’y a aucune différence significative chez un enfant ayant été exposé au cannabis dans le ventre de sa mère entre deux tests effectués à 3 jours et à 5 ans. Certains tests ont même révélés que les enfants qui ont été exposés au cannabis sont en moyenne plus performants que les autres. Cela tend à prouver que les études existant sur le sujets sont assez contradictoires.

Le Dr. Stuart Titus, dit avoir observé les femmes ayant utilisé de l’huile de CBD pendant la grossesse, et contrairement à l’opinion publique, leurs enfants se développent parfaitement. Même s’il semble qu’il n’y ait pas de données sur des recherches cliniques à propos de l’utilisation de l’huile de CBD pendant la grossesse, les femmes enceintes ne devraient pas hésiter à exploiter les nombreux bienfaits que le produit a à offrir.

Clause de non-responsabilité

Les informations disponibles sur cette page sont basées sur des études, recherches mais aussi sur des expériences de consommateurs de CBD.

En cas de problème médical, consultez toujours un professionnel de la santé avant de consommer du CBD. Ces produits de sont pas destinés à diagnostiquer, traiter, guérir ou prévenir les maladies et les problèmes de peau. Toute information donnée ou mise à disposition à des fins marketing n’est pas destinée à être utilisée ou substituée aux informations et conseils médicaux d’un professionnels de la santé. Veuillez consulter un praticien à propos des potentielles interactions ou complications avant d’utiliser nos produits.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

five × two =